Vous êtes le créateur de vos énergies

Savez-vous que votre vie, son déroulement et sa qualité, votre image, votre perception, votre comportement, vos aptitudes, votre avancement, vos intuitions, vos ambitions, vos capacités, vos qualités, vos choix, vos forces, vos faiblesses, vos manières, vos actions… sont calqués sur vos énergies, celles que vous cultivez et que vous dégagez ?

Vous savez ce que c’est qu’une énergie ? Une énergie c’est ce que l’on pense, ce que l’on fait, ce que l’on montre, ce qui émane de nous. Il y a les énergies basses et les énergies hautes, exemples d’énergies : 

Les énergies hautes, de lumière : L’amour, la joie, la confiance, la fidélité, la loyauté, la bienveillance, la tolérance, le pardon, l’équilibre, la stabilité, le partage, la force, la justesse, le courage, l’ouverture, la gentillesse, le respect, l’accueil, la compréhension, la vérité, la sérénité, le dévouement, l’aide, l’espoir, le raffinement, l’acceptation, l’élégance, l’éveil, l’intuition, la foi, la liberté, les choix du cœur et de l’âme, la réussite, la positivité, …

Les énergies basses, de l’ombre : La haine, la tristesse, la méfiance, l’infidélité, la trahison, l’indécision, les addictions, la lâcheté, la méchanceté, le sabotage, le sacrifice, la soumission, l’égo exagéré, la malveillance, l’avarice, la peur, le rejet, le mépris, le mensonge, la calomnie, les masques, la fuite, le désespoir, la colère, le despotisme, l’autoritarisme, le profit, le malheur, la lutte, l’enfermement, la laideur, les limitations, le contrôle, la froideur du mental, la connerie, la médiocrité, la négativité, …  

Pour ma part, je me situe plutôt dans des énergies hautes et quand il m’est arrivé de côtoyer des gens qui étaient plutôt dans des énergies basses, je me suis souvent trouvée très déçue, vidée et attristée. Donc je limite les contacts avec ceux qui sont trop négatifs pour conserver mon équilibre et un alignement sur mes valeurs.

J’ai vu que quand tu avances dans la lumière, tu déranges ceux qui sont terrés dans l’ombre et qui sont prêts à te bondir dessus. Si tu brilles et que tu es plus élaboré, tu deviens vite leur ennemi alors que tu ne leur as rien fait. Remarque bien que, si ta grandeur d’âme ou ton élévation provoquent de la haine, de la crainte, du mépris ou de la jalousie, ce n’est pas toi qui as un problème.

Comment on peut passer une vie comme ça, avec l’esprit mal tourné et dans des énergies pourries de pertes, d’échecs et de manque ?

Mais qu’est ce qui ne va pas chez ceux qui vivent dans de telles énergies ? Une névrose, un trouble psychiatrique, un trouble émotionnel, une faiblesse intellectuelle, une soumission à l’entourage, une emprise, des addictions, une allégeance à un panier de crabes ?

Quand on est descendu très bas dans ses énergies, on se trompe et on fait beaucoup d’erreurs, on en subi les conséquences, on tourne en rond dans les mêmes situations et on doute de tout. A ce stade on a perdu le contrôle de sa vie et il sera grand temps de travailler sur soi pour purifier ses énergies. Il faudra stopper tout ce qui tire vers le bas, rompre les relations toxiques et se détacher des vieilles casseroles du passé que l’on trimballe derrière soi alors même qu’elles ne nous appartiennent plus.  

Si vous êtes comme ça et que vous vous sentez toujours mal, c’est normal. Votre corps et votre âme vous supplient de modifier vos énergies et de vous élever car vous êtes un être spirituel même si vous n’en avez jamais pris conscience.

Si vous êtes cerné ou coincé par les gens négatifs et toxiques pour vous, dites-vous que vous n’êtes pas leur extension. Vous êtes un être à part entière, vous n’êtes pas qu’un parent, qu’un enfant de, qu’un conjoint ou qu’un pion dans un groupe, vous êtes vous ! Vous pouvez vous débarrasser de vos énergies basses quand vous le voulez et déblayer les obstacles pour vous relever et reprendre plus haut le chemin qui vous est destiné.

Dis-toi que de l’ombre à la lumière il n’y a qu’un pas, de la haine à l’amour il n’y a qu’un pas et ainsi de suite. Pas à pas tu peux y arriver !

A vos souhaits !

possibleAvec la nouvelle année arrivent les souhaits, les vœux, les résolutions et l’espoir que l’année qui commence sera meilleure et que nous serons enfin comblés de tout ce qui nous manque pour être heureux… Et nous voilà plongés dans la lecture de nos horoscopes afin de détecter à quel moment l’univers pourrait intervenir en notre faveur pour nous sortir de notre petite vie et de nos conditions insatisfaisantes…

Vraiment pathétique ! Pensez-vous véritablement que le changement d’année va vous permettre de changer de vie ? Albert EINSTEIN lui-même s’était agacé par ces raisonnements absurdes et il avait déclaré « la folie, c’est de se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent ».

En effet, comment voulez-vous que votre situation s’améliore si vous-même vous ne vous améliorez pas… Bon, prenons quelques exemples très crus ! Si vous continuez à :

  • ne pas prendre les décisions qui s’imposent et mener les actions pour les appliquer,
  • vous laisser aller,
  • refuser les opportunités,
  • mépriser tout le monde,
  • ne pas avoir d’ambition,
  • ne pas avoir de projets,
  • accueillir votre « âme sœur » comme votre ennemi,
  • vous accrocher aux gens qui ne vous aiment pas et ne vous respectent pas,
  • ne plus vous instruire,
  • aller contre vos intuitions,
  • croire toutes les conneries que l’on vous raconte,
  • renoncer et reculer encore,
  • être négatif,
  • amasser votre argent au lieu de vous en servir pour réaliser vos rêves,
  • ne pas avoir de courage,
  • régresser au lieu de progresser,
  • être élégant comme un plouc,
  • vous nourrir n’importe comment,
  • faire n’importe quoi,
  • ne pas voir votre réalité objectivement…

J’arrête là ! Vous êtes vous reconnu à travers plusieurs de ces comportements largement répandus chez les humains ? Alors si vous pouvez identifier ce qu’il faudrait changer chez vous et si effectivement vous agissez dans ce sens, alors vous pourrez espérer des améliorations dans votre vie. Sinon, pas besoin d’être astrologue ou extralucide pour vous prédire encore une année pourrie en perspective.

Posez-vous donc les bonnes questions comme, combien d’années vous restent à vivre et encore combien d’années allez-vous ruiner avant de prendre conscience que vous avez définitivement gâché votre vie ?

Pourquoi avoir peur de vivre ?

Pourquoi avoir peur de vivre

Je me rends compte que les gens ont peur de tout, ils n’osent rien faire de leur vie. Ils ont peur de vivre et de mourir… Ils pensent, à quoi ça sert de vivre puisque l’on doit mourir ?

Donc ils refusent d’avancer, de changer, de progresser, d’agir, de saisir leur chance, de prendre des risques, d’être lucides, d’être heureux, d’aimer, d’aider, de gagner, de perdre, de faire, de penser, d’admettre la réalité telle qu’elle est… Ils entretiennent des schémas plombants et aliénants car ils ont peur !

Inutile de se compliquer la vie, ce qui doit arriver est déjà arrivé ou arrivera !

Pour ma part je ne comprends pas ces gens qui souhaitent vivre le plus longtemps possible tout en chiant dans leur froc et ce sans développer la moindre ambition de réussir leur longue vie !

Moi je n’ai pas peur, j’ai frôlé la mort à plusieurs reprises et j’ai compris que si je suis vivante c’est parce que l’univers a encore prévu des trucs pour moi, j’ai confiance…

J’ai notamment survécu à une collision frontale, j’ai été électrocutée par la foudre dans ma douche, le portail du dépôt de mon père m’est tombé dessus alors que je voulais libérer notre chien, je me suis rattrapée par miracle d’un début de chute que j’ai fait dans une falaise de plusieurs dizaines de mètres, j’ai chopé la varicelle à 35 ans, ma voiture est partie en aquaplaning sur l’autoroute entre les camions, mon premier conjoint (un fou furieux sous l’emprise constante de cocaïne) voulait régulièrement me tuer, une énorme branche pourrie est tombée à quelques centimètres de moi au jardin botanique, un motard est venu me percuter… Et d’autres accidents encore… Bref, la vie ne tient qu’à un fil et elle peut s’arrêter à chaque instant.

Ce simple constat m’a permis de décider pour moi-même de faire des choses que peu de gens auraient le courage de faire. Vous en doutez ? J’ai déjà changé complètement ma vie, je suis partie vivre au Canada, j’ai abandonné mes parents et mes amis, j’ai renoncé à mes biens, à mon entreprise florissante, à mon travail et à mon argent… Comme ça sur une simple intuition que j’en avais fait le tour.

Et maintenant ! Je ne regrette rien car si j’avais hésité, je n’aurais probablement pas eu mes deux enfants qui ont donné du sens à ma vie. Je sais bien que je peux refaire ce que j’ai réussi dans le passé et je suis bien décidée à saisir les rares opportunités qui se présenteront à moi avant ma mort, même si cela m’oblige à quelques sacrifices car je n’ai pas peur de vivre ni de mourir.

Peu importe la durée de la vie et la façon dont on meurt, ce qui compte c’est tout ce qu’on a fait pour vivre intensément avant de mourir !