Accueillir sereinement les changements

L’évolution d’une personne passe toujours par l’action et l’acceptation des changements.

Si pour vous les opportunités sont des peaux de bananes sur votre chemin, ou que vous restez avec votre conjoint qui ne vous respecte plus, ou que vous habitez depuis des années dans un endroit qui ne vous plait pas, ou que vous refusez les promotions ou mutations, ou que le fait de déplacer un meuble dans votre maison vous bouleverse… Désolée mais vous êtes bel et bien réfractaire aux changements !

Heureusement pour vous, il s’est produit beaucoup de changements dans votre vie (sinon vous seriez encore en couche culotte dans les bras de votre Maman) et si vous essayez de vous rappeler comment ils sont intervenus, dans quelles circonstances et comment vous étiez avant d’opérer ces changements dans votre vie, vous ne pourrez que constater qu’à chaque fois cela vous a été profitable !

Généralement on refuse le changement par peur de l’inconnu, par peur de déplaire, par paresse ou parce qu’on ne se croit pas capable… Cela n’est pas très grave si l’on se sent heureux comme on est, mais l’enjeu devient très important si au contraire on se situe à un moment de sa vie où on se sent malheureux et frustré, comme bloqué dans une impasse.

Il faut être très lucide sur soi même et admettre sa situation telle qu’elle est. Se demander ce qui va et ce qui ne va pas et ensuite déterminer ce qu’il faudrait changer pour être plus heureux et ne pas hésiter à mettre en œuvre des changements même s’il faut renoncer à d’autres aspects positifs de sa vie, cela en vaut la peine ! L’enjeu est là de réussir ou non sa vie !

Le temps perdu est perdu et les occasions manquées ne se représenteront pas, alors
pourquoi faire de la résistance au changement, puisque souvent il s’impose à nous de lui-même ?

Pour information le changement imposé passe par 7 phases qui sont : le choc, la dénégation, la frustration, la dépression, les expérimentations ou essais, les décisions et enfin l’intégration.